Comment fonctionne une pompe à chaleur air-eau ?

pompe à chaleur

Publié le : 17 octobre 20227 mins de lecture

Vous êtes sur le point d’investir dans un équipement de chauffage plus moderne et performant que votre vieille chaudière au gaz ? Vous souhaitez tout savoir sur votre pompe à chaleur nouvellement installée chez vous, de façon à optimiser votre consommation d’énergie ? Cette publication est pour vous : retrouvez ci-dessous tout ce que vous avez besoin de savoir sur la pompe à chaleur air-eau, produisant à la fois du chauffage et de l’eau chaude sanitaire.

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur, qu’elle soit aérothermique, hydrothermique ou géothermique, utilise les calories présentes dans l’air environnant pour vous apporter un confort de chauffe dans votre logement. Cette énergie, totalement gratuite, est renouvelée en permanence grâce au rayonnement solaire, aux vents et aux précipitations. En d’autres termes, vous bénéficiez ici d’un équipement de chaleur qui utilise un « combustible » à la fois écologique et économique. Mais ce n’est pas tout : quelle que soit votre situation personnelle et votre niveau de revenus, vous pouvez espérer obtenir plusieurs aides pour vos travaux, aides que vous pouvez retrouver sur le site laprimeenergie.fr.

Votre pompe à chaleur est régulièrement constituée de 4 éléments principaux : un compresseur, un échangeur ou « évaporateur » (permettant de capter l’énergie à l’extérieur), un autre échangeur ou « condenseur » (capable de restituer cette énergie à l’intérieur de votre logement), et un détendeur.

La pompe à chaleur air eau fait partie de la gamme dite « aérothermique : en d’autres termes, elle capte les énergies présentes dans l’air environnant, afin de produire du chauffage ou de l’eau chaude sanitaire. L’autre modèle de pompe aérothermique est la pompe à chaleur air-air, qui produit exclusivement du chauffage et peut rafraichir votre logement en été.

Quelle pompe à chaleur installer en rénovation ?

Vous entamez bientôt des travaux de rénovation thermique chez vous ? Sachez dans ce cas que la pompe à chaleur air eau est l’appareil idéal pour entamer votre transition énergétique. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce modèle en particulier est moins cher qu’une pompe géothermique, s’installe très facilement dans une maison ancienne et s’adapte parfaitement à votre système de chauffage central existant.

En effet, l’air est une source de chaleur facile à exploiter : vous n’aurez donc aucunement besoin d’une autorisation quelconque, ni même de procéder à la pose d’un matériel complexe . Contrairement à la pompe géothermique, vous n’aurez pas besoin de procéder à un forage en profondeur (surtout pour ce qui relève de la géothermie verticale).

Une thermopompe en relève ou en remplacement ?

L’avantage d’une pompe à chaleur air eau, c’est qu’elle peut parfaitement fonctionner seule « en remplacement » d’une chaudière vétuste (auquel cas elle assure vos besoins en chauffage une bonne partie de l’année). Mais elle peut également être associée à une chaudière au gaz ou au fioul : on dit alors que la chaudière intervient « en relève » de la pompe, lorsque les températures négatives au dehors affectent son fonctionnement. Selon votre situation et vos besoins, il vous revient de choisir le mode de fonctionnement de votre installation (alterné ou simultané).

Ce dernier système « en relève » est particulièrement intéressant, car il vous permet d’obtenir une continuité de service optimale tout au long de l’année. De plus, si votre chaudière au gaz ou au fioul fonctionne encore parfaitement et fait l’objet d’un entretien régulier, vous pouvez tout à fait opter pour cette configuration avantageuse « biénergie ». Enfin, cette association est idéale dans le cas d’une maison mal isolée, et pour limiter au maximum les déperditions thermiques.

Quels sont les prérequis pour une installation de pompe à chaleur air-eau ?

Pour permettre à votre pompe à chaleur air-eau de fonctionner de manière optimale et éviter tout déperdition thermique, il est important de respecter certaines étapes lors de l’installation. Un installateur agréé pourra vous donner toutes les informations essentielles à la pose de votre nouvel équipement. Voici quelles sont les étapes successives à respecter :

  • Votre technicien procède dans un premier temps à un diagnostic de rénovation thermique ou DPE (pour Diagnostic de Performance Énergétique). Ce diagnostic, réalisé obligatoirement par un professionnel, débouchera ensuite sur la délivrance d’un document certifié, valable 10 ans. Le plus souvent, l’étude de la performance énergétique du bâti révèle les maigres performances d’une chaudière gaz ou fioul : dans ce cas, vous pouvez remplacer votre installation ancienne par une pompe à chaleur air-eau.
  • Vous définissez ensuite vos besoins et ceux de votre famille avec un expert : cette étude permet de vous orienter vers le bon appareil de chauffage en termes de dimensionnement, de coefficient de performance et de financement. Une installation de chauffage sur ou sous-dimensionnée ne vous permettra pas de réaliser des économies sur le long terme : soyez vigilant !
  • Vous sélectionnez ensuite le type de pompe à chaleur le plus adapté à vos besoins : si vous souhaitez par exemple produire du chauffage et de l’eau chaude sanitaire sans vous ruiner, la pompe à chaleur air-eau s’avère idéale.
  • Vous faites réaliser plusieurs devis auprès de différents installateurs de pompe à chaleur. Attention : vous devez absolument contacter des professionnels certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).
  • Vous faites installer votre pompe à chaleur chez vous, et vous signez dans la foulée un contrat de maintenance annuel. Ce contrat est obligatoire, et vous permet de profiter de votre équipement en toute sécurité, en réalisant les économies d énergie escomptées sur le long terme.

Plan du site